Home Élevage Les repas révèlent le caractère des chèvres

Les repas révèlent le caractère des chèvres

0
Les repas révèlent le caractère des chèvres

L’auge est un endroit de forte compétition pour les chèvres et la personnalité de chaque chèvre affecte son comportement alimentaire.

Trois hauteurs d’auge ont été testées.

Une étude néo-zélandaise parue dans Small Ruminant Research a révélé quatre traits de personnalité distincts : audacieuse, craintive, exploratrice et fuyante active. Placées dans un environnement nouveau, toutes les chèvres ne réagissent pas de la même façon. Certaines vocalisent, explorent ou lèchent plus le sol que d’autres. Les comportements sont également différents face à des événements soudains comme l’ouverture d’un parapluie, un aboiement ou un flash lumineux.

Préalablement testées sur leur caractère dominant, 13 chevrettes Saanen d’un an ont été filmées lors des deux repas quotidiens pendant plusieurs semaines. Les 36 heures de vidéos ont ensuite été décortiquées et il apparaît, qu’à l’heure des repas, les différences de comportements affectent l’alimentation.

Les audacieuses bousculent leurs voisines

Ainsi, les chèvres les plus craintives sont les moins agressives à l’auge et elles ont un temps d’alimentation plus court. A contrario, les chèvres audacieuses se sont montrées les plus agressives et ont pris tout leur temps pour manger en bousculant les voisines. Différentes hauteurs de table d’alimentation ont été testées, au sol, à hauteur de tête et en surélevé. Les chèvres audacieuses étaient encore plus belliqueuses derrière la mangeoire au sol. Les chèvres exploratrices, qui étaient moins impliquées dans les bagarres, ont passé davantage de temps à se nourrir quand la mangeoire était haute. En position basse, les chèvres ont fréquemment changé de position. Peut-être est-ce parce qu’elles peuvent moins voir ce qui se passe derrière elles quand elles mangent ? Une position inconfortable, les jambes écartées, n’incite pas non plus à rester longtemps immobile.